Ecu

Ecu

L’écu est une pièce d’or belge frappée dans les années 80. C’est un très bel objet de collection qui relève beaucoup plus de la numismatique.

 

Les différents types de pièces

Il y a 0 super types trouvés.

Aucun super-type

Description

Outre leur valeur faciale, les écus se distinguent notamment pas le portrait du monarque qui figure généralement sur l’avers (Charles Quint et Maria Theresa Piéfort pour les plus représentatifs).

Sur le revers est inscrite la valeur faciale avec l’année à laquelle la pièce a été frappée, le tout entouré de 12 étoiles qui représentent les 12 pays de la Communauté européenne d’alors. Sur le pourtour de la pièce on lit « Belgique/ Belgien/ België » dans les 3 langues du pays.


Caractéristiques

Valeur Faciale Poids matière pur (g.) Poids brut (g.) Diamètre (mm) Epaisseur (mm) Fiscalité
15.55200 17.28000 28.80 1.80 Métaux précieux
15.54444 15.56000 28.80 1.80 Métaux précieux
31.06890 31.10000 37.10 1.80 Métaux précieux
7.77222 7.78000 21.00 1.43 Métaux précieux
62.13780 62.20000 37.00 4.20 Métaux précieux

Histoire

L’écu belge est une pièce conçue initialement à l’attention des collectionneurs. La pièce de 50 écus Charles Quint fut la première à avoir été frappée en 1987 à 1532000 exemplaires. Titrée à 900,00‰, c’est une pièce particulièrement robuste qui peut de temps à autres « sortir de sa réserve ». Les 50 écus frappés à partir de 1989 (des tirages spéciaux et commémoratifs uniquement) sont composés d’or fin (à 999,00‰) et nécessitent donc d’être manipulés avec plus de délicatesse.

Il existe d’autres formats d’écus, avec un titre en or de 999,00‰ aussi :
- 10 écus. Son tirage (7000 unités) est trop confidentiel pour en faire une bonne pièce
d’investissement.
- 25 écus
- 100 écus à l’effigie de Maria Theresa Piéfort.


Il existe aussi des écus bimétalliques composés d’or et ceints d’un anneau d’argent de 10 et 20 écus.

Atouts

Bien que son tirage n’en fasse pas une pièce rare, l’écu relève clairement plus de la numismatique. A la base, c’est une pièce en or de collection, une édition spéciale initialement réservée à la numismatique, qui s’est avérée au fil du temps être aussi un excellent investissement à long terme, en particulier le 50 Ecus, type Charles Quint. Contrairement à des produits que l’on pourrait juger « équivalents » (comme les hors-séries de 100, 200, 500 euros en or…) à la différence que celles-ci sont généralement survendues, à un prix bien plus élevé que leur prix spot (prix du poids de la pièce en or). Alors qu’une baisse de la prime des 50 écus – déjà faible – n’est pas envisageable et bénéficie même d’une belle marge de progression. L’intérêt de placement est équivalent à celui de la 50 Pesos mexicaine, même si les caractéristiques physiques sont très différentes.

C’est le genre de pièce que l’on réserve pour les ventes ultimes, car sa prime est la dernière à monter, après les Napoléons, krugerrands et souverains.


Sources

http://www.loretlargent.info/or/la-piece-de-50-ecus-charles-quint-lor-au-prix-du-metal/3054/

AuCOFFRE.com

Ce site web utilise différentes technologies, telles que celle des cookies, et traite vos données à caractère personnel, comme les adresses IP et les identifiants de cookie afin de réaliser des mesures d'audience et de personnaliser votre expérience d'utilisation sur le site. Cliquez ci-dessous si vous consentez à l'application de cette technologie ou sur "Préférences" pour en savoir plus.
Vous pouvez changer d'avis et modifier votre consentement à tout moment en cliquant sur le lien « Cookies » présent en pied de page ou dans la rubrique 'Aide' du menu'.