Bazor

Bazor

Très rare, la pièce d’or 100 francs Bazor a été frappée de 1929 à 1936 pour redonner au franc de la vigueur dans la France d’entre-deux guerres.

Les différents types de pièces

Il y a 0 super types trouvés.

Aucun super-type

Description

La 100 francs Bazor tient son nom du graveur Lucien Bazor, graveur français de monnaies et médailles, élève à l’École nationale supérieure des beaux-arts et grand prix 1923 de Rome en gravure de médailles. En 1930, il devient Graveur général des monnaies jusqu’en 1958. Bazor a gravé plusieurs pièces : la 100 francs or Bazor, mais aussi une pièce de 5 francs en 1933, surnommée « Bedoucette », ainsi que des pièces pour le régime de Vichy (1 franc, 2 francs, 5 francs Pétain).

La tête de la Liberté symbolisée par une Marianne stylisée aux cheveux courts et coiffée d’un bonnet phrygien ailé et orné d’une cocarde illustre l’avers et surplombe la signature L.BAZOR. Elle est entourée des mots « REPUBLIQUE FRANCAISE » sur la titulature.  

Sur le revers figure un globe d’où sortent un épi, une branche d’olivier et une branche de chêne. En haut de la pièce est inscrit « 100 FRANCS » et en bas, l’année 1935 (qui ne correspond pas au millésime).

L’inscription en relief « LIBERTE ÉGALITÉ FRATERNITÉ » figure sur la titulature.


Caractéristiques

Valeur Faciale Poids matière pur (g.) Poids brut (g.) Diamètre (mm) Epaisseur (mm) Fiscalité
100 Francs 5.89500 6.55000 21.10 1.38 Métaux précieux

Histoire

La 100 francs Bazor a été créée initialement pour faire face à l’importante dévaluation du franc qui a suivi la Première Guerre Mondiale. A cette époque, chaque pays doit faire face au remboursement de ses dettes et l’Allemagne, ruinée, ne pourra pas rembourser les siennes. Pour éviter la déflation, le franc, plus fort que les autres devises, est alors dévalué de 80%, et la 100 francs Bazor est émise. Autre particularité de la pièce, elle n’existe qu’avec la valeur faciale de 100 francs.

La 100F Bazor n’a aucun point commun avec les pièces de 100 francs or classiques, si ce n’est la valeur faciale. La 100F Bazor est plus proche d’un Napoléon 20F (identique en taille – 21,10 millimètres – et quasiment en poids). Cette différence valeur faciale/poids par rapport aux pièces de 100 francs en or de 32,25 grammes et de 35 millimètres de diamètre vient de l’inflation qui sévit alors de 1914 à 1929, accompagnée d’une forte dévaluation de la monnaie (à titre d’exemple, un vélo de 1914 coûtait 5 fois plus cher en 1929).

 L’arrivée du Front Populaire et la forte dévaluation du franc ont empêché qu’une pièce de 100F de ce poids puisse être en circulation : résultat, tout a été refondu, ce qui en fait aujourd’hui une pièce très rare.


Atouts

Compte tenu de sa rareté, la prime de cette pièce est très élevée, ce qui en fait une pièce de collection relevant plus de la numismatique que de l’investissement.

Pour autant, il est très intéressant de posséder ce genre de pièce en raison de sa grande rareté, car les fluctuations du cours de l’or n’affecte pas son prix. Avec plus de 850% de prime, l’or n’est pas la variable qui affecte son cours.

Il est donc judicieux d’avoir une 100F Bazor dans un placement or pour se couvrir des fluctuations du cours de l’or. Une seule pièce par tranche de 20000 euros d’or classique (Napoléon, lingot, krugerrands, etc.) suffit. Sa fiscalité relève des métaux précieux.


AuCOFFRE.com

Ce site web utilise différentes technologies, telles que celle des cookies, et traite vos données à caractère personnel, comme les adresses IP et les identifiants de cookie afin de réaliser des mesures d'audience et de personnaliser votre expérience d'utilisation sur le site. Cliquez ci-dessous si vous consentez à l'application de cette technologie ou sur "Préférences" pour en savoir plus.
Vous pouvez changer d'avis et modifier votre consentement à tout moment en cliquant sur le lien « Cookies » présent en pied de page ou dans la rubrique 'Aide' du menu'.