Semeuse, la pièce en argent française

Semeuse, la pièce en argent française

L’histoire de la France se reflète dans chaque côté du franc, monnaie qui sera celle du pays depuis le 14e siècle. Les 5 francs Semeuse argent ont été frappés entre 1959 et 1969, à 195 282 126 exemplaires, avec une quantité d’argent de 835,00‰.

Les différents types de pièces

Il y a 1 super types trouvés.

100 grammes d'argent pur - 5 Francs Semeuses (LSP)

100 grammes d'argent pur - 5 Francs Semeuses (LSP)

Consulter nos 40 produits

Description

Les 5 francs Semeuse argent ont été frappés entre 1959 et 1969, à 195 282 126 exemplaires, avec une quantité d’argent de 835,00‰.

La série des Hercule a un titre plus élevé en argent (900.00 ‰). Les 10 francs Hercule ont été émises de 1964 à 1973 à 39 088 557 et les 50 Francs Hercule de 1974 à 1980, à 46 424 066 exemplaires.

Ces pièces en argent métal emblématiques de la France ont été émises à des fins d’investissement et du fait de leur thésaurisation intense, elles sont pour la plupart en très bon état de conservation.

Caractéristiques

Valeur Faciale Poids matière pur (g.) Poids brut (g.) Diamètre (mm) Epaisseur (mm) Fiscalité
100.00000 100.00000 0.00 0.00 Métaux précieux

Histoire

Le Franc argent

L’histoire de la France se reflète dans chaque côté du franc, monnaie qui sera celle du pays depuis le 14e siècle. Le franc argent nous apprend autant que le franc or sur les bouleversements qu’a traversé notre pays.

Le Franc argent

Bien que le franc or existe depuis le 5 décembre 1360, il faut attendre 1575 pour voir le premier franc argent ou « franc blanc », frappé sous Henri VIII. Une déclaration royale mettra fin à cette belle pièce de 14 grammes en 1586, trop souvent rognée. Il ne subsiste que quelques divisions du franc argent jusqu’en 1641. Le Franc disparaît alors du système monétaire français pour revenir 150 après, en 1793, juste après la Révolution.

La naissance du Franc germinal

Après le fiasco des assignats en 1797, première tentative  échouée de monnaie papier, le franc métal sous forme décimale revient sur le devant de la scène en 1803.

Ecus, louis d’or et monnaies révolutionnaires se croisent dans une joyeuse anarchie, à laquelle met fin Bonaparte avec les lois de Germinal an XI. Le système monétaire est ainsi fixé sur la base d'un franc d'argent dit "franc germinal". A partir de la Loi du 18 germinal An 3 (7 avril 1795),

900 millions de pièces en argent de 1, 2 et 5 francs sont frappées.

Des divisions des francs (quarts de francs et demi francs) à l’effigie des monarques et figures politiques successives (Bonaparte, Napoléon, Louis XVIII, Charles X, Louis Philippe…) font également leur entrée dans le système monétaire français au début du 19e siècle jusqu’à 1914. Il s’agit du franc germinal.


Le rôle du Franc dans l’Union Latine

En 1865, la France, la Belgique, l’Italie et la Suisse adoptent une monnaie bimétallique commune et forment ainsi l’Union Monétaire Latine, première tentative de système monétaire international. Plusieurs pays les rejoignent par la suite : la Grèce, l’Espagne, l’Autriche, l’Autriche-Hongrie, Monaco, la Roumanie, la Russie, la Sardaigne, la Tunisie, auxquels de sont ajoutés des pays associés, comme le Luxembourg, la Serbie, Bulgarie, et même plus loin, des pays sud-américains (Venezuela, Pérou, République Dominicaine, Haïti, Argentine, Brésil, Chili…)


Les pièces de 5 francs argent sont titrées à 900,00‰ et celles de 1 et 2 francs, 20 et 50 centimes à 835,00‰. Dans le cadre de l’Union Latine, en 1868, le franc germinal est adopté comme monnaie commune à une partie de l’Europe et même à certains pays sud-américains.


Du Franc Poincaré au « nouveau franc »

A partir de la Première Guerre Mondiale, le franc connaît une période creuse : il est respectivement dévalué (on parle de Franc Poincaré), stabilisé, surévalué, mis sous tutelle, jusqu’à la grande réforme monétaire du « nouveau franc ».


Ce sera durant cette période et jusqu’à la fin du Franc (1er janvier 1999) que l’on verra des 5 francs Semeuse argent et des Hercule 10 et 50 francs circuler.

Atouts

L’argent est le challenger de l’or. Investissement complémentaire, du fait de sa raréfaction et qu’il ne se recycle pas, l’argent est voué à un cours très élevé dans les 15 prochaines années à venir.

En outre, il bénéficie de la même fiscalité avantageuse que l’or : à savoir pas de TVA à l’achat et exonération totale des taxes à la revente au bout de 22 ans. Placement de très long terme, l’argent est la valeur de demain.