Napoléon, la pièce en or française

Napoléon, la pièce en or française

La Marianne Coq 20 Francs est la pièce d’or française emblématique de la période où le Franc or rayonnait en Europe.

C’était la première fois depuis plusieurs années qu’un dessin original (signé Jules-Clément Chaplain) était trouvé pour l’avers et le revers d’une pièce d’or française.

Parfois désignée (à tort) comme Cérès par les anglo-saxons, elle est nommée aussi “Napoléon”, “Nap”, “Louis”, “Coq” ou tout simplement “Marianne”.

Les différents types de pièces

Il y a 8 super types trouvés.

Napoléon 20 Francs

Napoléon 20 Francs

Consulter nos 52 produits

Demi-Napoléon 10 Francs

Demi-Napoléon 10 Francs

Consulter nos 22 produits

Napoléon 40 Francs

Napoléon 40 Francs

Consulter nos 3 produits

Napoléon 50 Francs

Napoléon 50 Francs

Consulter nos 3 produits

Napoléon 100 Francs

Napoléon 100 Francs

Consulter notre 1 produit

Napoléon 5 Francs

Napoléon 5 Francs

Consulter nos 3 produits

1 gramme d'or pur - Demi-Napoléon (LSP) 10 Francs

1 gramme d'or pur - Demi-Napoléon (LSP) 10 Francs

Consulter nos 33 produits

1 gramme d'or pur - Napoléon (LSP) 20 Francs

1 gramme d'or pur - Napoléon (LSP) 20 Francs

Consulter nos 33 produits

Description

Les pièces furent frappées en deux périodes qui donnent lieu à deux “sous” types  :  une série de pièces millésimée de 1899 à 1906 avec gravé sur la tranche “Dieu protège la France” (43 millions d’exemplaires) et une autre à la tranche “Liberté Egalité et Fraternité” pour une plage de millésime entre 1907 et  1914.

Cette pièce a connu un tirage de 117 millions d’unités. Comme les autres pièces du “super type” Napoléon 20 Francs, la Marianne fait 21 mm de diamètre et 6,45161 grammes. Le titre est de 900 °/oo (pour 1000 g., on aurait 900 g. d’or et 100 g. de cuivre, le métal vil nécessaire à la bonne tenue de la pièce). Des tolérances de 2 °/oo  pour le poids et de 1 °/oo pour le titre sont acceptées. Lorsque vous souhaitez calculer le poids en or d’une pièce (notamment pour connaitre la prime), il vous faut donc faire 6,45 * 900/1000 = 5,81 grammes d’or pur.

Caractéristiques

Valeur Faciale Poids matière pur (g.) Poids brut (g.) Diamètre (mm) Epaisseur (mm) Fiscalité
20 Francs 5.80645 6.45161 21.10 1.31 Métaux précieux
10 Francs 2.90322 3.22580 19.00 0.80 Métaux précieux
40 Francs 11.61290 12.90322 26.00 1.53 Métaux précieux
50 Francs 14.51613 16.12903 28.00 1.85 Métaux précieux
100 Francs 29.03225 32.25806 35.00 2.30 Métaux précieux
5 Francs 1.45161 1.61290 17.00 0.50 Métaux précieux
5 Francs 1.45161 1.61290 14.00 0.75 Métaux précieux
10 Francs 1.00000 1.00000 0.00 0.00 Métaux précieux
20 Francs 1.00000 1.00000 0.00 0.00 Métaux précieux

Histoire

Après 1905 et la séparation de l’Église et de l’État, les pièces de monnaie devaient elles aussi suivre les évolutions de l’époque. C’est ainsi que suite à des pressions anti-cléricales, la mention gravée sur la tranche “Dieu protège la France” fut remplacée en 1907 par “Liberté Egalité Fraternité”.

Ce type possède la particularité d’avoir été refrappé dans les années 50 avec d’anciens coins (d’origine). En effet, en raison des stocks d’or fondus ou perdus durant les deux guerres mondiales, des pièces très abîmées ou rognées, et pour relancer l’usage des pièces d’or, il est décidé en 1948 de rouvrir le marché de l’or. Ces nouvelles pièces émises par la Banque de France sont évidemment de vraies pièces, mais les millésimes gravés sont antérieurs. Les professionnels appellent ces pièces “les refrappes Pinay”. De cette situation, il en découle que les pièces de 20 francs or du type “Marianne-Coq” de la période 1907-1914 sont extrêmement nombreuses et en parfait état car elles n’ont pas circulé. 37 millions de Marianne Coq millésimées 1907 à 1914 seront ainsi refrappés entre 1951 et 1960.

Anecdotes

Dans les années 80 la prime sur les Napoléons était proche des 100%. Si un Napoléon contenait pour 1000 Francs d’or, sa valeur globale était de 2000 avec la prime, motivant des faussaires à fabriquer de faux Napoléons à partir d’or bien réel pour empocher la différence, la prime. C’est ainsi qu’a été frappé la Marianne Coq de 1915. La dernière pièce d’or Marianne officiellement frappée par la France portant le millésime 1914, il était évident qu’il ne pouvait s’agir que d’un faux dans le cas d’une pièce datée de 1915. Aujourd’hui, les fausses Marianne Coq de 1915 sont vendues comme les autres pièces en or, sans prime évidemment. Si vous possédez un microscope, vous pourrez voir la différence entre vrais et fausses pièces au moyen du différent monétaire (cf photo pour le différent d’une véritable Marianne Coq) qui est “l’œuvre de bravoure” du graveur officiel, le détail dans lequel il a mis tout son talent. Le graveur des pièces de type Marianne Coq est Jules-Clément Chaplain (1839-1909).