Réf. 09091606 Krugerrand 1/4 once

Référence :
09091606
Millésime :
1980
Etat :
FDC
Localisation du coffre :
France
Poids brut :
8.48 g
Poids net :
(or pur): 7.78 g
Diamètre :
22.10 mm
Epaisseur :
1.88 mm
Pays d'origine :
AFRIQUE DU SUD
Métal précieux :
OR
Principal métal vil :
CUIVRE
Titre :
916.870 ‰
Graveur :
Coert Laurens STEYNBERG (1905-1982) for the reverse
Atelier :
Prétoria
Millésime de ce type :
Depuis 1980
Tirage :
Fiscalité :
Cours légaux

Remarque :
Piece d aspect neuf.

Vente en cours de validation

Voir un produit similaire

# Paiement 100% sécurisé!
Contrôle anti-fraude
Protocole sécurisé SSL

#

En savoir + Information

mtype_3

Krugerrand 1 once (avers)

Pièce sud-africaine, le Krugerrand est la pièce d’or d’investissement la plus connue dans le monde depuis les années 70. Frappée pour la première fois en 1967 par la République sud-africaine, cette pièce d’or possède des caractéristiques particulières.

Fiscalité : Pièces à  cours légal
Pays d'origine : Afrique du Sud
Métal précieux : Or
Métal vil : Cuivre
Titre : 916.667‰ 

 

  • Une pièce à  forte identité nationale

A l’instar des lingots, elle ne possède pas de valeur faciale et fut la première pièce à  contenir 1 once d’or, un format très pratique pour calculer le prix de la pièce en fonction du cours de l’or. Avec un titre de 916‰, le Krugerrand est moins fragile et donc plus facile à  manipuler que d’autres pièces en or pur. Plus facile à  transporter et à  monnayer aussi, la pièce constitua rapidement une alternative aux lingots, d’où son nom de pièce-lingot. Depuis 1980, il existe trois autres formats de Krugerrand : 1 once, ½ once, ¼ de once et 1/10 de once.

  • Description

Sur son avers figure le portrait de profil de Paul Kruger (réalisé par Otto Schultz), à  qui la pièce doit son nom. Président du Transvaal de 1883 à  1902, Paul Kruger était un des pionniers blancs d’Afrique du Sud et le symbole du Boer résistant aux Britanniques.
Sous sa houlette, le pays acquiert son indépendance totale en 1884. Paul Kruger est aussi le politicien qui a vécu et accompagné la ruée vers l’or qui a amené le Transvaal, devenu nouveau centre économique de l’Afrique du Sud, à  se développer.
Le revers de la pièce comporte un autre symbole de l’Afrique du Sud : la gazelle springbok.

  • La prime du Krugerrand

Bien qu’universellement reconnue, la prime de cette pièce est très variable d’un pays à  l’autre. En temps normal, la prime de fond tourne autour de 3% dans tous les pays. En temps de crise, les Krugerrand peuvent devenir introuvables dans certains pays, en raison d’une énorme demande. Alors qu’en France, le Krugerrand est moins recherché, moins rare et n’arrive qu’en 7ème position concernant le différentiel de prime. Dans le cadre d’un usage national, le Krugerrand est donc un placement moins intéressant que les demi-Napoléon ou les pièces américaines qui peuvent largement démultiplier le prix de l’or en quelques jours.

  • En savoir plus

Pour la petite histoire, il était interdit aux Etats-Unis dans les années 70 de posséder de l’or sous forme de lingot (la loi sur la confiscation de l’or sévissant encore à  cette époque). S’il était possible de détenir des pièces en or étrangères, le prix de celles-ci était souvent bien supérieur à  leur quantité d’or. Le Krugerrand lui, valait sa propre quantité d’or, ce qui en faisait un produit d’investissement très intéressant.

Seuls bémols, la prime du Krugerrand peut être très variable d’un pays à  l’autre, surtout en temps de crise où la pièce est très demandée ; d’autre part, son appartenance à  l’apartheid a fait qu’elle a été boycottée pendant les années 80. C’est le risque avec des pièces à  forte identité nationale.